Untitled Document
 
Résumé du Championnat de France des Rallyes Asphalte 2007
 
L’affiche du Championnat de France Asphalte 2007 était plutôt alléchante : trois Peugeot 307 WRC au départ de chaque épreuve et aux mains de pilotes très rapides, de quoi promettre de belles bagarres. Et nous n’avons pas été déçus ! Jean-Marie Cuoq, Patrick Henry et David Salanon nous ont offert un superbe Championnat, agrémenté par les animateurs du Trophée Michelin tels Eric Mauffrey, Patrick Rouillard et Olivier Marty. Retour sur la saison 2007 !

Quelques chiffres pour commencer :

- 3 : comme 3 secondes, l’écart le plus faible à l’arrivée d’un rallye, c’était à l’Alsace-Vosges entre Jean-Marie Cuoq et Patrick Henry.
- 0 : comme l’égalité parfaite entre Eric Mauffrey et Patrick Rouillard au départ de la dernière spéciale de l’Alsace-Vosges après 153kms de chrono.
- 222 : comme le record de partants détenu cette saison par le Rallye des Cévennes.
- 12 : comme le nombre maximum de partants en A8W (classe réservée au WRC), au Mont-Blanc.

Les phrases « choc » de la saison (extraits des communiqués FFSA) :

- Des pilotes qui font preuve d’esprit critique avec eux-mêmes :

« Je n’y arrive pas. Je donnerais cher pour savoir pourquoi. Le problème est entre le siège et le volant. »
Jean Marie Cuoq, ES5 du Rallye du Var

« L’auto va bien mais je suis à côté de mes pompes ! Je subis... » Gilles Nantet, ES1 du Rallye du Rouergue

« Je ne suis pas réveillé. » Pierre Roché, ES 11 du Rallye du Rouergue

« La route était bien. Le problème vient du pilote… » Jean-Marie Cuoq, ES5 du Rallye du Limousin

« J’ai roulé comme une chèvre ! » Jean-Marie Cuoq, ES1 du Rallye du Limousin

- Des équipages qui font preuve d’esprit sportif :

« Je suis admiratif des chronos de Canivenq. » Cédric Robert aux Cévennes

« Nous avons une panne d’intercom. Olivier Belot a donné son casque à mon copilote pour que nous puissions continuer. » Olivier Marty, ES 10 du Rallye du Limousin (Olivier Belot naviguait Ludovic Gal adversaire en Trophée Michelin de Marty et alors contraint à l’abandon sur panne mécanique ndlr)

« Bravo à Jean-Marie qui a fait une très belle course. Ca s’est joué à peu de chose, mais je pense que nous avons offert un beau suspense au public.» Patrick Henry, arrivée du Rallye Alsace-Vosges

- Des pilotes à l’attaque et qui ne lâchent rien !

« Demain, ça va être banzai, je n’ai plus rien à perdre » Jean-Marie Cuoq, arrivée de la 2ème étape du Rallye du Var

« Ce n’est pas fini ! » Eric Mauffey, ES4 du Rallye du Limousin on ne peut plus motivé après avoir perdu plus d’une minute

« Je ne me suis jamais battu à ce point ! » Eric Mauffrey, ES13 de l’Alsace-Vosges à propos de la bagarre l’opposant à Patrick Rouillard

- Mais aussi :

« Je roule quand même, sinon je gamberge. » Eric Mauffrey, arrivée de l’avant dernière spéciale du Rallye du Rouergue, pas simple de gérer une course !

« J’ai un frein à main qui marche à merveille… J’en profite ! Je fais attention à ne pas faire de fautes. » Cédric Robert, ES10 du Rallye du Rouergue, une grande histoire d’amour avec son frein à main.

« J’ai vu mes ingénieurs parmi les spectateurs au bord de la route, ils nous surveillent ! » Cédric Robert, ES9 du Rallye du Rouergue, Big Brother est parmi nous !

« Je n’ai plus de frein… Comme ça, on va plus vite ! Nous n’avons plus besoin de ralentir la voiture. » Cédric Robert, ES11 du Rallye du Limousin, positive attitude !

 
Rallye Lyon-Charbonnières - 19 au 21 avril

152 partants - 95 classés

Pour cette épreuve d’ouverture du Championnat de France, Jean-Marie Cuoq est le plus vite en action, il signe le 1er temps scratch. Il sera contraint à l’abandon dès l’ES5 sur ennui moteur. La bataille se poursuit entre Patrick Henry et David Salanon. Une erreur de pointage sanctionnée de 20s de pénalité et Patrick Henry voit la victoire lui échapper au profit du pilote BSA. En Trophée Michelin, Eric Mauffrey qui découvre la Peugeot 306 laisse filer Patrick Rouillard intouchable en cette 1ère épreuve. Jacques Maraval complète le podium.
     
 
Rallye Alsace-Vosges - 18 au 20 mai

183 partants - 121 classés

Sans conteste le rallye le plus disputé de la saison avec un scénario pour le moins incroyable ! Seuls 3 dixièmes séparent Patrick Henry et Jean-Marie Cuoq au départ de l’ultime spéciale de Corcieux. C’est finalement le pilote ardéchois qui l’emportera pour 3s. En Trophée Michelin c’est encore plus « chaud » puisque Patrick Rouillard et Eric Mauffrey sont à égalité parfaite après 153kms de chrono Le Toulousain part à la faute dans la dernière spéciale, et crève les deux roues coté droit, et c’est donc le pilote Vosgien qui l’emporte au terme d’une lutte de tous les instants. Gilles Nantet complète le podium. Ce rallye marque le lancement d’une nouvelle formule de promotion, la Suzuki Rallye Cup. C’est Cyril Audirac qui ouvre le palmarès en remportant la manche devant Pierre Marché et Camille Henry. Du côté de la Coupe Peugeot 206, Franck Véricel fait parler son talent sur l’asphalte en devançant Sébastien Ogier et Denis Millet.
     

(c) Photo Vincent Voegtlin
 
Rallye du Limousin - 8 au 10 juin

121 partants - 73 classés

Après David Salanon et Jean-Marie Cuoq c’est au tour de Patrick Henry de s’illustrer ! Il l’emporte devant le pilote du Team BSA et un Jean-Marie Cuoq pas vraiment accrocheur sur cette épreuve. Course à rebondissements en Trophée Michelin, puisque sur un terrain propice à Peugeot 306 Maxi, Eric Mauffrey part à la faute dès l’ES2 et perd plus d’une minute laissant filer Patrick Rouillard et Ludovic Gal en tête. Mais il en faut plus pour décourager le Vosgien qui repart à l’attaque et refait une grosse partie de son retard pour prendre la 3ème position. Puis nouveau coup de théâtre avec les abandons de Patrick Rouillard et Ludovic Gal. Eric Mauffrey l’emporte finalement, comme quoi rien n’est jamais perdu … Il devance Olivier Marty et Gilles Nantet. Pierre Marché l’emporte en Coupe Suzuki devant Camille Henry et Damien Daumas. En Coupe 206, le podium est la copie conforme de celui de l’Alsace-Vosges.
     
 
Rallye du Rouergue - 6 au 8 juillet

112 partants - 74 classés

On arrive à mi-saison et c’est alors David Salanon qui prend l’avantage en l’emportant alors que Jean-Marie Cuoq et Patrick Henry ont tous deux abandonné sur légères sorties de route. Eric Mauffrey monte sur la 2ème marche du podium, suivi par Patrick Rouillard. Ces derniers se positionnent donc respectivement 1er et 2ème du Trophée Michelin. Olivier Marty monte une fois de plus sur le podium, à n’en pas douter, le 3ème homme cette année c’est lui !
     
 
Rallye du Mont-Blanc - 7 au 8 septembre

171 partants - 94 classés

Jean-Marie Cuoq a du mal à se mettre dans le rythme et il faudra attendre le soir de la 1ère étape pour assister à son réveil. Dès lors il ne quittera plus la tête de la course et l’emportera devant Patrick Henry et David Salanon. Domination de Patrick Rouillard en Trophée Michelin, Eric Mauffrey un peu à la peine sur cette épreuve profitera d’un excès d’optimiste de Ludovic Gal qui évoluait à domicile dans la dernière spéciale pour empocher la 2nde place. Nouveau vainqueur en Coupe Suzuki avec cette fois-ci Boris Carminati, qui devance Pierre Marché et Xavier Quinsac.
     

(c) Photo Vincent Voegtlin
 
Rallye du Touquet - 5 au 7 octobre

157 partants - 93 classés

Démonstration de Jean-Marie Cuoq sur un terrain très gras, rendu difficile par des conditions météo exécrables, et ce malgré un début de conjonctivite l’handicapant sur les longues spéciales. Patrick Henry sera le seul à réussir un temps à suivre le rythme du pilote ardéchois, il empoche les précieux points de la 2nde place. David Salanon est à la peine, sur un terrain qu’il n’affectionne pas plus que ça. S’il y avait une épreuve à laquelle il fallait cette année participer au volant d’une S2000 c’était bien le Touquet où les conditions dantesques nivelaient quelque peu les différences de puissance et nécessitaient 4 roues motrices. Bon choix pour Olivier Marty qui s’aligne au départ au volant de Grand Punto et signe là sa première victoire en Trophée Michelin, victoire amplement méritée pour ce pilote discret au coup de volant indéniable ! Il fait les affaires d’Eric Mauffrey, contraint à l’abandon qui conserve ainsi la tête au classement général (moteur) en devançant Patrick Rouillard. Marc Amourette complète le podium. C’est au tour de Yoann Bonato de s’imposer en Suzuki devant Pierre Marché et Jérôme Schmitt. Sébastien Ogier s’impose en Coupe 206 et remporte le titre avant même la dernière épreuve (disputée lors du Rallye d’Antibes).
     
 
Rallye des Cévennes - 2 au 3 novembre

222 partants - 117 classés

Deuxième victoire de la saison pour Patrick Henry qui aura nettement dominé la course. Jean-Marie Cuoq rapidement distancé et en proie à des ennuis mécanique se contente de « rentrer des points ». La surprise du rallye viendra de Pascal Enjolras pour l’occasion au volant d’une Peugeot 207S2000 qui profitera des nombreux abandons pour monter chez lui sur la 3ème marche du podium et s’imposer en Trophée Michelin. Olivier Marty et Gilles Nantet montent une fois de plus sur le podium. Le sort du Trophée Michelin aurait pu être scellé dès cette épreuve après l’abandon de Patrick Rouillard, mais la course en a voulu autrement et Eric Mauffrey qui avait course gagnée se fait surprendre sur des graviers y laissant son train arrière. Pierre Marché aussi aurait pu l’emporter sur cette épreuve en Suzuki, mais privé de frein dans une descente il y laissera ses espoirs de victoire, heureusement sans trop de dommages. C’est Boris Carminati qui s’impose à domicile devant Xavier Quinsac et Franck Gravier. Le suspens sera maintenu jusqu’au Rallye du Var où la victoire se jouera sur tous les tableaux !
     
 
Rallye du Var - 23 au 25 novembre

168 partants - 94 classés

Si le suspens va être vite écarté quant au vainqueur du Trophée après la mise hors course de Patrick Rouillard au soir de la première étape, assurant Eric Mauffrey du titre, il n’en sera pas de même pour le Championnat, où tout se jouera dans la dernière spéciale ! Jean-Marie Cuoq et David Salanon sont dès le départ pénalisés de 20s suite à une infraction aux règles de reconnaissances (présence d’un cahier de note autre que celui de l’édition en cours dans le véhicule de reconnaissance). David Salanon ne se laissera pas démonter pour autant et répondra par le chrono ! Dès la première spéciale il a presque refait son retard, et ce ne sera que le début d’une belle démonstration. Malheureusement il sera victime d’une crevaison lors de la 2ème journée et laissera s’échapper tout espoir de titre. C’est alors Patrick Henry qui prendra le commandement au moment même où Jean-Marie Cuoq se réveille et passe en mode « maximum attack » ! L’ardéchois qui accusait un retard de près de 41s après l’ES6 s’imposera pour 12s6 dans la dernière spéciale, dans des conditions rendues très difficiles par la pluie et qui n’étaient pas pour lui déplaire. En Coupe Suzuki c’est Yoann Bonato qui l’emporte devant Cyril Audirac et Boris Carminati. Au classement général, Pierre Marché, qui a fait preuve cette saison d’une régularité exemplaire qui lui avait manqué les saisons précédentes, inscrit son nom au palmarès de la 1ère édition de la Suzuki Rallye Cup. Notons les débuts prometteurs de Jérôme Schmitt qui pour une première saison en Championnat de France termine 3ème de cette formule. De bon augure pour 2008 !

Nous n’attendons pas le verdict final de la FFSA concernant le classement du Championnat de France 2007 pour publier ce résumé, parce que ce qu’il est important de retenir de cette saison, c’est la bagarre intense que se sont livré tous les acteurs à chaque course dans les spéciales et pas le nom d’un potentiel vainqueur sur tapis vert. Des bagarres comme nous n’en avions pas vécu depuis bien longtemps et qui ont rendu ce Championnat 2007 très intéressant à suivre, que ce soit sur le bord des routes ou devant nos écrans d’ordinateurs.

Alors pour conclure félicitons tout ce petit monde pour le spectacle offert et rendez-vous en avril au Rallye Lyon-Charbonnières pour le départ du Championnat de France 2008 !

 
Championnat de France Pilotes et Copilotes :

En attente de décision définitive
     
 
Trophée Michelin :

1- Eric Mauffrey - 56 points
2- Patrick Rouillard - 44 points
3- Olivier Marty - 32 points
4- Gilles Nantet - 26 points
5- Eddie Mercier - 25 points
     

(c) Photo Vincent Voegtlin
 
Suzuki Rallye Cup :

1- Pierre Marché - 395 points
2- Boris Carminati - 360 points
3- Jérôme Schmitt - 315 points
4- Cyril Audirac - 310 points
5- Yoann Bonato - 289 points
     

(c) Photo Vincent Voegtlin
 
Coupe Peugeot 206 :

1- Sébastien Ogier - 191 points
2- Denis Millet - 161 points
3- Franck Véricel - 148 points
4- Julien Saunier - 97 points
5- Karl Friedrich Beck - 89 points
 
Untitled Document
Copyright © Est Rallye, Tous droits réservés Admin