Untitled Document
 
Résumé de la saison de Championnat de France 2005
 
57ème Rallye Lyon Charbonnières Rhône

Sur sa Subaru, Nicolas Vouilloz a outrageusement dominé ce Rallye Lyon Charbonnières 2005. En réalisant un grand nombre de scratchs, la nouvelle recrue de Subaru France a confirmé le potentiel de l’équipage et de la monture. Derrière, les 206 de Bernardi et d’Henry auront tout tenté en vain… Alors qu’il avait la seconde place à portée de main, Nicolas Bernardi est parti à la faute sur la ligne d’arrivée de la 11ème spéciale... Adieu podium... et les points qui vont avec... Du coup, Patrick Henry hérite de cette deuxième place, non sans mérite. Le pilote Luron a réalisé, sur cette première
manche disputée avec la 206 WRC, une course de toute beauté en jouant régulièrement avec ses compagnons de course. Dommage qu’un mauvais choix de pneus lui fasse perdre de précieuses secondes...

3ème et vainqueur du Trophée Michelin, Patrick Rouillard sur sa Toyota Celica continue sur sa bonne lancée de 2004. Il devance une autre Célica, celle de Jimmy Mannessier, toujours très accrocheur. Premier des Super 1600, Bryan Bouffier, rentre à Lyon avec une victoire de catégorie pour Peugeot... cela faisait longtemps... On regrettera les abandons de Robert, Bonato, Beuron, Guigou dans le Super 1600. Superbe performance pour le pilote local Salanon, qui, au volant de sa Mégane a réalisé des prodiges. Il se place au 6ème rang, tout en devançant des pilotes reconnus comme Maraval ou encore Gilles Nantet, vainqueur du groupe F2000 au volant de sa toute nouvelle 318 Compact. En groupe N, c’est Damien Delanoue qui s’impose au volant de sa Mitsubishi Evo 8.

Dans la Clio Cup, c’est après une lutte acharnée que Henry Venturini remporte une belle victoire dans cette coupe. Il devance de peu, Pierre Marché qui n’a pas tenté le diable car la saison est longue. Arnaud Augoyard, décidément très en forme en ce début de saison complète le podium.

Michel Godard, remporte le groupe GT au volant de sa Porsche en se plaçant à la 23ème position. Il devance Vincent Humeau, vainqueur de la GT9. Le premier Vosgien se place à la 16ème position. Jean Nicolas Hot, pour sa première course au volant de la « Toy », se débrouille plutôt bien. Jean Marie Lexcellent découvrait sa Corolla WRC. Il se classe 21ème du classement final. 32ème, Pierre Beurier, au volant de sa petite 206XS, a réalisé une très belle course. Un bon apprentissage de plus pour le pilote de l’Est.

   
21ème Rallye Alsace-Vosges - Ville d'Epinal

Nicolas Bernardi signe lors de ce 21ème Rallye Alsace Vosges sa première victoire scratch de la saison sur Peugeot 206 WRC. Il devance Patrick Henry, lui aussi sur 206 et le pilote Subaru Nicolas Vouilloz qui a effectué une belle remontée après des problèmes mécaniques le vendredi. Jérôme Galpin termine à une très belle 4ème place juste devant Bryan Bouffier vainqueur en Super 1600 et Alain Vauthier, le local de l’étape.
 

En Trophée Michelin, Pascal Enjolras a été le plus fort ce week-end, belle prestation de son dauphin, le pilote de Rambervillers : Jean- Nicolas Hot. L’Alsacien Olivier Courtois complète le podium de ce trophée après avoir tout tenté pour revenir dans la dernière spéciale : "Nous sommes contents de notre course malgré notre sortie dans la dernière spéciale. Notre objectif est atteint puisque nous finissons devant Landon et Maraval qui sont des pilotes très rapides"

Du côté des coupes, Julien Pressac a fait une course parfaite en Challenge C2 où il devance Jean-Renaud Marchal et Pascal Mackerer. Pierre Marché a confirmé tout son talent en Clio Cup, il est suivi par Arnaud Augoyard et Thomas Guyot.

Le Groupe N revient à Frédéric Cappuccio sur 206RC devant Eddie Mercier et Eric Dupont. Gilles Nantet remporte le Groupe F2000 devant Olivier Virlat et Serge Lieutaud. Enfin Vincent Humeau impose sa Berlinette Hommel en Groupe GT devant Jacques Jantzi.

   

21ème Rallye Région Limousin

Cette seconde édition du Rallye du Limousin n'était pas au programme de Patrick Henry. Après les bons résultats du début de saison, le budget a pu être "monté" par ses partenaires afin de donner toutes ses chances à l'équipage luron de lutter pour la victoire finale. Cette chance, Patrick Henry et Magali Lombard ont su la saisir, après un début de course à la lutte avec Nicolas Vouilloz, puis l'abandon de celui-ci, seul Nicolas Bernardi pouvait disputer la victoire. Les 30 secondes d'avance accumulées en début de la seconde étape seront conservées jusqu'à la fin du Rallye.

 

Sur la troisième marche du podium, à plus de 3 minutes, on retrouve une troisième 206 WRC, celle de Jérôme Galpin. Après les 3 Peugeot 206 WRC, la Clio Super 1600 de Cédric Robert devance la 206 Super 1600 de Bryan Bouffier . Juste récompense pour le pilote de la Clio, qui après de bons débuts de rallye, au Lyon Charbo et à l'Alsace Vosges, avait été contraint à l'abandon sur casse moteur.

A la sixième place du classement final, Pascal Enjolras a su prendre le dessus sur Patrick Rouillard dans la dernière spéciale pour le gain de la victoire du trophée Michelin. Dernière ce duel, Antony Mora prend la troisième place du trophée et remporte le groupe F2000. Eric Mauffrey finit quatrième du trophée Michelin.
En groupe N, Damien Delanoue sur sa Mitsubishi évo 8 aura lutté face aux Peugeot 206 RC de Fred Cappuccio et au malheureux Enrique Garcia qui abandonne dans la dernière spéciale.

Les formules de promotion ont apporté leurs lots de batailles et surprises :
En C2 Challenge, Julien Pressac vient à bout d'Eric Boreau qui fait une erreur dans la dernière spéciale et finit à la troisième place. Le lorrain Jean Renaud Marchal à l'affût, profite de cette erreur pour prendre la deuxième place.
Au Volant 206 Peugeot, l'allemand Heck devance Montagne, Véricel, Henry et Chatillon. Ces équipages se sont livrés à une lutte acharnée et finissent dans un mouchoir de poche : 14secondes.
En Clio Cup, le tiercé gagnant est Marc Henri Venturini, Arnaud Augoyard et Pierre Marche qui conserve la tête de la coupe à l’issue de cette épreuve.

   
32ème Rallye du Rouergue Aveyron Midi-Pyrénées

J’me présente je m’appelle Henry, j’voudrais bien réussir ma vie...
Eh oui, à l’issue du Rallye du Rouergue, Patrick Henry est sur la bonne voie pour être titré en fin de saison. Avec deux deuxièmes places et deux victoires, le pilote Haute Saônois se retrouve logiquement en tête du Championnat de France des Rallyes. Et au Rouergue, on peut dire que ce fut une superbe victoire acquise à la force du volant et de la pédale de droite. Au coude à coude avec Nicolas Bernardi, Patrick a tout tenté dans la toute dernière spéciale pour venir cueillir un succès amplement mérité du côté de Rodez. Presque 15 secondes sur 28 kms !!!

Impressionnant d’aisance, l’équipage Franc Comtois a démontré ici qu’il était très en confiance avec cette voiture et les pneus Michelin. Un grand coup de chapeau à eux...

Derrière ce duel on retrouve une autre 206, celle du Lorrain Benoît Rousselot de retour pour l’occasion. Il a prouvé qu’il était toujours dans le coup et qu’il avait toujours sa place au plus haut niveau… Benoît, tu reviens quand tu veux, la porte est grande ouverte, les spectateurs et tes supporters t’attendent avec impatience. C’est un quarté de 206 puisque c’est Jérôme Galpin qui s’intercale en 4ème position. Il devance le premier des Super 1600, Cédric Robert, intouchable et irrésistible tout au long du week end. 2ème de cette catégorie, Yoann Bonato a réalisé une superbe course. Il échoue à 8 secondes de la Clio du Stéphanois. En tout cas le jeune pilote Citroën a démontré qu’il avait évolué en maturité. Espérons qu’il trouvera le budget pour participer à la fin du Championnat car rien n’est moins sur à l’issue du Rallye du Rouergue.

Dans le Trophée Michelin, c’est Pascal Enjolras qui confirme son bon début de saison en remportant une troisième victoire consécutive. Il devance la Mégane de Salanon très à l’aise sur ce terrain. Superbe 11ème place pour Jean Nicolas Hot sur sa Célica GT4. Le Lorrain a réalisé une prestation de tout premier ordre sur les routes tourmentées du Rouergue. 13ème de ce classement scratch, Eric Mauffrey voit enfin l’arrivée au volant de sa Subaru. Le Spinalien, à n’en pas douter, devrait encore progresser dans les courses à venir pour aller chatouiller les premiers du Trophée Michelin.

En groupe N, on attendait les 4 roues motrices mais les Peugeot 206 sont venu troubler l’ordre établi. Après les retraits de Fiandino et Aragneau, c’est finalement Frederic Cappuccio qui arrache la victoire.

Le Challenge Citroën C2 est remporté une fois de plus par Julien Pressac. Troisième victoire consécutive pour le pilote de la Citroën qui semble bien être le maître de cette formule de promotion. 2ème du Challenge, l’alsacien Pascal Mackerer prouve ici qu’il est toujours un adversaire de taille dans les formules monotypes. Laurent Viana confirme les progrès réalisés en se plaçant dans le tiercé gagnant de cette course. Philippe Bouyer et Maud Février (copilote de la Côte d’Or) s’intercalent en 4ème position.

En Clio Cup, Après les sorties de route de Pierre Marché, et de Henri-Marc Venturini, c’est Arnaud Augoyard qui remporte sa première victoire, devant Mathieu Biasion et Boris Carminati. 10ème de cette Cup, Thomas Guyot poursuit son bonhomme de chemin. Guillaume Couval, lui, se place 12ème d’une catégorie très disputée. Il continue son apprentissage tout comme Mickael Prévalet 15ème.

   
57ème Rallye Mont-Blanc Morzine

Pour la 5ème manche du Championnat de France, les équipages avaient rendez-vous sur les hauteurs de Morzine pour le Rallye du Mont Blanc.Nicolas Bernardi donne le ton d’entrée de jeu en signant les deux premiers temps scratch et compte déjà 20 secondes d’avance sur Patrick Henry. Ce dernier étant contraint à l’abandon après l’ES 4, la voie semble donc ouverte pour Bernardi. Mais c’était sans compter sur une adaptation très rapide de Nicolas Vouilloz et la pluie qui s’était invitée en cours de journée ! Ainsi au soir de la première étape c’est Nicolas Vouilloz qui pointait en tête.

Mais lors de la journée du samedi, la route redevenue sèche et une pénalité imposée à Vouilloz permettent à Nicolas Bernardi de prendre le large et de s’imposer devant le pilote de l’équipe First. Jérôme Galpin qui a réalisé une course régulière complète le podium.

En S1600, magnifique bagarre tout au long du week-end ! Cédric Robert aura été le plus fort sur sa Clio, Yoann Bonato aura tout tenté pour revenir et sort malheureusement de la route lors de l’ultime ES. C’est donc Bryan Bouffier qui termine 2ème suivi par Frédéric Comte au volant d’une Saxo.
Du coté du Trophée Michelin rien n’arrête Pascal Enjolras, pas même la pluie ! Eric Mauffrey ayant fait un mauvais choix de pneus dès le début de course, en slicks sous la pluie, il avait dès lors perdu trop de temps pour espérer venir inquiéter le pilote de la 306 Maxi qui s’impose une nouvelle fois et prend le large au classement général. Cependant le pilote vosgien réalise une très belle course en étant régulièrement devant Enjolras le samedi, il a enfin pu s’exprimer pleinement au volant de la Subaru.

Le Groupe F2000 après l’abandon de Gilles Nantet revient à Olivier Azena sur une Renault Mégane. Eddie Mercier s’impose à domicile en Groupe N et classe 3 devant Frédéric Cappucio et Ludovic Gal. La classe 4 revient à Damien Delanoue devant Eric Dupont.

Enfin du coté de nos pilotes locaux, Olivier Courtois a malheureusement été victime d’une sortie de route lors de l’ES1, Marc Barbé est contraint à l’abandon sur problèmes mécaniques lors de la dernière spéciale tout comme Jean Marie Lexcellent dans l’ES11. Jean Nicolas Hot termine quant à lui à la 14ème place au général et empoche quelques points lui permettant de prendre la 3ème place provisoire du classement général en Trophée Michelin.

   
45ème Rallye du Touquet - Pas de Calais

Rien n’est perdu, et la performance reste remarquable, mais Patrick Henry n’a rien pu faire à l’occasion de cette épreuve face à la 206 officielle de Nicolas Bernardi. Au final, il échoue à la seconde place au scratch de ce Rallye du Touquet 2005. Le titre de Champion de France n’est pas perdu mais il faudra trouver dans un premier temps les budgets nécessaires pour pouvoir disputer les dernières épreuves... Et quand on voit des gens comme Cédric Robert ou encore Yoann Bonato qui sont absent faute de budget on se pose bien des questions quand à l’avenir du Rallye Français...
 

En Super 1600, Emmanuel Guigou l’emporte devant la 206 de Bryan Bouffier et la Saxo de Frédéric Comte auteur d’une superbe course.

3ème au scratch et surtout vainqueur de cette manche du Trophée Michelin, Jimmy Mannessier aura été intraitable sur son terrain de jeu.
Le Vosgien Eric Mauffrey, hauteur d’une très belle course, ne peut faire mieux que second au volant de sa Subaru. Il prend par la même occasion la seconde place du Trophée Michelin derrière l’inamovible Pascal Enjolras. Sur la troisième marche du Trophée, on retrouve un Jean Nicolas Hot en constante progression depuis le début de la saison.

Dans le Challenge C2, nouvelle victoire pour Julien Pressac décidément très en verve en ce moment. Notre meilleur représentant local n’est autre que Pascal Mackerer. Il termine 5ème du Challenge. Superbe course pour Frantz Comoli qui s’intercale à la 7ème place. Il devance Damien Michéa (9ème), Nicolas Schaller (10ème), Jean Renaud Marchal (11ème) et Laurent Viana (13ème).
En Clio Cup, c’est Pierre Marché qui aura été le plus fort. Guillaume Couval, lui, termine à la 68ème position.

14ème au scratch, Jean Marie Lexcellent, s’immisce dans le top 15 et devance le vainqueur du groupe N, Philippe Aragneau. Sur un terrain pourtant propice aux 4 roues motrices, le jeune pilote de la 206 a prouvé une fois de plus qu’il avait l’étoffe d’un pilote officiel.
Philippe Kruger, lui, se positionne à la 21ème place au volant de sa Subaru.
Notons également que pour sa première apparition en Championnat, Jean-Pierre Ronfort se classe 16ème. Une bonne prestation pour le pilote de la Célica.

   
48ème Criterium des Cévennes

Bon, eh bien ça y est, c’est fait Nicolas Bernardi est Champion de France... Ouais... Hip hip hip houra... Champagne... Hum hum... enfin, on aurait bien sûr préféré avoir un titre du style : « tout se jouera au Var »... Eh bien non, Nicolas, le cévenol, aura été le plus fort sur ses terres et il remporte donc son premier titre de Champion de France.

Second au scratch Patrick Henry et Magali Lombard auront tout perdu dans la quatrième spéciale.

Une sortie de route, 51 secondes de perdues, et les espoirs de remonter sur la 206 du leader qui s’envolent... Dommage, car LE privé de l’année a fait trembler le pilote officiel et il aurait bien pu créer la surprise. Il reste encore le rallye du Var à disputer, nous espérons qu’il remportera cette dernière manche afin de démontrer une fois de plus que notre Patrick va vite, très vite. Une chose est sûre ils seront les dauphins de Nicolas Bernardi dans le cadre du Championnat 2005.

La performance de l’épreuve est à mettre à l’actif de Cédric Robert, transcendé, le pilote Stéphanois a une fois de plus étonné son monde en signant même un scratch absolu devant les WRC ! Il complète le podium final. Autre performance, celle d’Eric Mauffrey, qui, au volant de sa Subaru remporte cette manche du Trophée Michelin. Ce n’est que justice rendue pour le pilote vosgien qui jouait de malchance depuis le début de saison. On y croyait, il l’a fait. L’extra terrestre du groupe N s’appelle Thierry Vincent. Ce dernier, non seulement s’impose en groupe N mais termine 6ème du général ! Il devance l’autre confirmation de l’Est : Jean Renaud Marchal. Somptueux, impressionnant d’aisance, le pilote Lorrain, au volant de sa C2 a mis la pression sur le leader et l’a dépassé dans la 14ème ES. Chapeau bas pour cette magnifique performance...

Julien Pressac se contentera, lui, d’une 3ème place, signe de victoire du Chalenge C2 2005. Félicitations. 5ème du Challenge sur cette course, Pascal Mackerer est toujours dans les bons coups. Témoignage d’une pointe de vitesse intacte pour le pilote Alsacien... peu importe la voiture, les performances sont là. Toujours dans cette même formule de promotion, Laurent Viana complète le top 10.
En Clio Cup, première victoire pour Boris Carminati. Il devance Pierre Marché, Remi Jouines, et Henri Marc Venturini. Ils sont encore trois a pouvoir viser un banquet officiel chez Renault en 2006 : Arnaud Augoyard, Pierre Marché et Henri Venturini. Tout se jouera donc sur la dernière épreuve... Guillaume Couval continue son apprentissage avec une 11ème place finale. Il devance un autre local, Mickael Prévalet qui termine 12ème.

   
51ème Rallye du Var

Avant le départ de l’épreuve, le championnat était déjà joué, Nicolas Bernardi est le nouveau champion de france. Toutefois, Patrick Henry et Nicolas Vouilloz ne comptait passer à coté d’une victoire de prestige sur les routes du Var pour clore cette saison. En Super 1600, on pouvait s’attendre à un formidable duel entre Cédric Robert et Bryan Bouffier avec pour objectif la troisième place finale au championnat et bien évidemment la première des Super 1600.
Un début de rallye assez difficile pour Nicolas Bernardi malgré son scratch dans l’ES 1.
Visiblement déconcentré dans l’es3 suite à un retard sur le routier (il fut arrêté par la police) et suspecté d’avoir volé le départ de l’ES 2, Patrick Henry reprend plus de 26 secondes au pilote de Sospel. Nicolas Vouilloz n’est pas plus gaté : des coupures moteurs le rétrograde à plus de 2 minutes du leader. L’ES 4 ne porte pas chance à notre équipage luron : déjà retardé dans cette spéciale à l’occasion du Rallye des Cévennes, Patrick Henry et Magali Lombard sont cette fois contraint à l’abandon sur une sortie de route. Le chiffre 4 ne leur porte pas bonheur. Nicolas Bernardi hérite donc du leadership avec une avance confortable sur Nicolas Vouilloz. Le rallye de Nicolas Vouilloz commence maintenant : il signe à partir de la cinquième spéciale tous les scratchs jusqu’à la fin de l’épreuve (soit 8 meilleurs temps)mais ne peut empêcher la victoire de Nicolas Bernardi. Le pilote officiel Peugeot Sport, déjà assuré de ne plus être rejoint en tête du Championnat de France, remporte sa cinquième victoire de la saison. Mais Vouilloz et sa Skoda, qui terminent deuxièmes, resteront comme les grands animateurs de la course.

Emmanuel Guigou, vainqueur en Super 1600, complète le podium. Bryan Bouffier, second Super 1600, et navigué pour l’occasion par Denis Giraudet, finit 6ème. Cédric Robert était le plus en jambe de cette catégorie mais des problèmes électriques ont eu raison de sa fougue avant l’es11. On note également que Fabien Fiandino, un solide espoir des rallyes français, a signé le meilleur temps des Super 1600 lors de la dernière spéciale, pour son premier rallye sur la C2 Super 1600. Encourageant.

Pascal Enjolras remporte la dernière manche du Trophée Michelin. Eric Mauffrey, tranquillement en tête à l’issue de la première étape, a malheureusement rencontré des problèmes moteurs qui l’ont relégués à la troisième place de cette manche du Trophée Michelin. David Salanon s’intercale entre eux deux.

Le Challenge C2 avait rendu son verdict depuis quelques temps. Julien Pressac ne pourra étrenner son trophée par une nouvelle victoire, il abandonne lors de l’ES 2. Jean Renaud Marchal est contraint au même verdict pour un probleme de transmission dans l’ES 3. La victoire de cette manche revient à Guillaume Canivenq, pilote officiel d’une C2 sur la terre cette saison. L’expérimenté alsacien Pascal Mackerer hérite de la seconde place devant Laurent Caro.
En Clio Cup, la pression était énorme sur les épaules des trois prétendants au volant officiel Renault pour 2006. D’Henri Venturini, Pierre Marché et Arnaud Augoyard, c’est le dernier nommé qui s’en est le mieux sortit. Malgré un début de Rallye tonitruant de la part de Pierre Marché, Arnaud Augoyard tentait de maintenir le contact. Bien lui en prit puisque Pierre Marché est parti à la faute lors de l’es10.
Pour la petite histoire, cette manche revient à Thomas Barral, le bourguignon ayant clairement levé le pied.
   
Classement final du Championnat de France 2005
   
Classement Pilotes Asphalte :

1 Nicolas Bernardi - 116 points
2 Patrick Henry - 104 points
3 Bryan Bouffier - 73 points
4 Nicolas Vouilloz - 64 points
5 Cédric Robert - 60 points

Classement Pilotes Trophée Michelin :

1 Pascal Enjolras - 54 points
2 Eric Mauffrey - 40 points
3 Jean Nicolas Hot - 23 points
4 David Salanon - 22 points
5 Patrick Rouillard - 21 points

Classement Pilotes Challenge Citroën C2 :

1 Julien Pressac - 282 points
2 Pascal Mackerer - 210 points
3 Fabiano Lo Fiego - 190 points
4 Jean Renaud Marchal - 178 points
5 Laurent Caro - 137 points

Classement Pilotes Clio Cup Rally :

1 Arnaud Augoyard - 220 points
2 Pierre Marché - 212 points
3 Henri Venturini - 190 points
4 Boris Carminati - 180 points
5 Thomas Barral - 154 points

Classement Pilotes Volant Peugeot 206 :

1 Philippe Aragneau - 143 points
2 Lionel Montagne - 128 points
3 Franck Véricel - 103 points
4 Loic Chatillon - 82 points
5 Denis Millet - 80 points

   
Untitled Document
Copyright © Est Rallye, Tous droits réservés Admin