Untitled Document
FIA WTCC - Circuit Paul Ricard - 19-20 Avril 2014
 
Du Rallye au Circuit : L'effet Loeb !
 
 
Ils étaient des milliers à avoir fait le déplacement sur le Circuit Paul Ricard pour un seul homme : Sébastien Loeb. Arborant fièrement les couleurs de leur champion et de sa marque Citroën, les casquettes, vestes et drapeaux se comptaient en nombre dans les tribunes.
     

Samedi, jour de qualification

Pour la journée du samedi consacrée aux essais et séances de qualification, le public affluait progressivement sous un soleil radieux et, certains vraisemblablement plus habitués à l’univers du Rallye, découvraient le déroulement des épreuves sur circuit ainsi que les magnifiques infrastructures du Circuit Paul Ricard. Lors de la séance d’essais libres, les premiers commentaires apparaissent : Le voilà ! " et chacun allait de son appellation : Séb, Sébastien ou plus simplement Loeb.

La présence du champion dans le paddock à la fin des essais libres entre les stands Citroën Racing et Loeb Events se déroulaient encore dans le calme.

     

Durant l’après-midi, la tension commençaient à monter pour les séances de qualification. La fin de la séance était couverte d’applaudissements depuis les tribunes avec la pole position du pilote alsacien devant ses coéquipiers José-Maria Lopez et Yvan Muller. Lors de la conférence de presse, le nonuple Champion du Monde des Rallyes se montrait déjà concentré sur les courses du lendemain avec un avantage psychologique sur ses équipiers.

La journée semblait se terminer, lorsqu’une affluence soudaine se créait autour du stand Citroën. Sébastien Loeb et son copilote monégasque Daniel Elena apparaissaient aux côtés du Prince Albert II de Monaco pour effectuer un tour de circuit et offrir à la collection de voitures du Palais princier, la Citroën DS3 WRC victorieuse au Rallye Monte-Carlo 2013.

Ultime rebondissement de la journée, les Citroën C-Elysée de Sébastien Loeb et José-Maria Lopez se voyaient déclassées en dernière ligne sur la grille de départ suite à la non-conformité d’une pièce mécanique de sécurité.

     

Dimanche, jour de course

Malgré la déception du déclassement et le mauvais temps présent, les spectateurs étaient encore plus nombreux pour ce qui sera une des plus grosses affluences du Circuit depuis la réouverture au public en 2009. Les multiples dépassements et accrochages sur piste très humide des disciplines supports comme l’ETCC (Championnat d’Europe de Voitures de Tourisme) et l’Auto GP (Monoplaces de 550 chevaux) attiraient déjà toutes les attentions.

Mais une immense file d’attente se formait en fin de matinée pour la séance de dédicaces organisée dans le paddock où chaque passionné pouvait rencontrer et prendre en photos les pilotes avec en prime, une distribution d’œufs de Pâques aux couleurs du WTCC !

     

Le grand moment du week-end arriva enfin lors de la mise en place de la première course sur la grille de départ. Sébastien Loeb, le regard fixé et déterminé, s’installait dans le baquet de la Citroën tandis que les personnalités, journalistes et invités gravitaient autour des 18 véhicules. La course était lancée et les yeux se rivaient sur la piste pour l’éventuelle remontée du pilote alsacien parti de l’avant-dernière position.
Dans les tribunes, plus une place n’était disponible et les encouragements se faisaient ressentir à chaque dépassement au travers des écrans géants. Bien installé en tête, Yvan Muller recevait lui aussi les applaudissements du public lors de chaque passage. Après tout, il est aussi français, pilote une voiture française et est aussi multiple Champion du Monde ! La course se terminait en apothéose avec la victoire du Champion du Monde en titre devant Loeb, auteur d’une fantastique remontée de l’avant-dernière à la seconde place ! Ovation dans les tribunes.
La première Marseillaise retentissait sur le podium en présence des mécaniciens du team français suivie d’une conférence de presse décontractée par la présence du jovial Gabriele Tarquini, troisième de l’épreuve, qui fêtait son 200ème départ en WTCC.

Le soleil effectuait son retour pour la deuxième course et Sébastien s’installait une nouvelle fois dans la voiture pendant que ses mécaniciens effectuaient les réparations durant la période accordée par la réglementation.
Parti une nouvelle fois de l’avant-dernière position, la remontée était beaucoup plus difficile et plusieurs touchettes endommageaient la Citroën. Avec une sixième place finale, le héros du week-end limitait les dégâts tout en conservant la deuxième place au Championnat à douze points de son équipier argentin José-Maria Lopez, vainqueur de la course en étant remonté de la dernière à la première place !

Le circuit se vidait alors tranquillement avec beaucoup de sourires et le sentiment d’avoir passé un agréable moment pour cette démonstration Citroën tandis que Sébastien Loeb, hyper décontracté, apparaissait plus tard devant les caméras d’Eurosport pour le débrief du week-end.

     

Circuit Paul Ricard, exceptionnel et populaire

Cette épreuve s’est donc déroulée dans une ambiance conviviale et une organisation exceptionnelle. Sur un circuit parfaitement conçu, les navettes ont conduit depuis les parkings des spectateurs venus de Hongrie ou des Pays-Bas pour encourager leurs pilotes nationaux. Sans oublier les nombreuses animations et cadeaux souvenirs gratuits pour garantir un maximum de spectacle.

La présence de personnalités de l’automobile (Jacques Lafitte, Olivier Panis, Guy Fréquelin, Daniel Elena) mais aussi du Prince Albert II de Monaco, de Laury Thilleman, Marion Jollès Grosjean et Baptiste Giabiconi ainsi que des célèbres pit-girls Valvoline ont apporté une importance supplémentaire à cette grande fête du Sport Automobile et des Champions Français. Un week-end parfait.

     
Galerie complète : FIA WTCC 2014 - Circuit Paul Ricard
 
Photos
 
 
 
Untitled Document
Copyright © Est Rallye, Tous droits réservés Admin