Untitled Document
 
Interview d'Arnaud Augoyard - Décembre 2005
       

Récent vainqueur de la Clio Cup Rally 2005, Arnaud Augoyard revient sur une saison 2005 très disputée et nous fait part de son avenir en tant que pilote officiel...


- Après la fin de saison cauchemardesque que tu as vécu en 2004, comment as-tu trouvé la motivation pour repartir ?


Le cauchemar n'a pas duré longtemps, je l'ai eu amer mais très vite je me suis rendu compte que j'avais fait plusieurs erreurs dans l'année, le Volant je ne l'ai pas perdu que sur le Var. La motivation n'est pas vraiment un problème chez moi j'en déborde et s'il m'en manque, il y a toujours un proche qui va me donner sa dose.

 
 

- Pourquoi avoir choisi de faire la Clio Cup plutôt qu’une autre formule de promotion cette saison ?

J'avais envie de voir autre chose et surtout d'appendre les épreuves du Championnat de France Asphalte, la Clio Cup était alors le meilleur moyen et surtout le moins onéreux. Les Clio Cup sont très proches de la série donc si l'on suit l'entretien, elle est parfaitement fiable et les primes d'arrivée sont conséquentes. L'esprit qui y règne n'est pas basé sur la suspicions mécanique tout est plombé, la triche en est que plus épargnée et pour finir cette voiture est super efficace. Il n'y a qu'à voir nos classements scratch... le secret réside dans un châssis très efficace.

     

- La régularité a payé semble-t'il, après le Cœur de France tu as distancé tes rivaux...

L'hiver 2004-2005 a été une période de réflexion, j'ai analysé les courses des uns et des autres à tous les niveaux et la régularité a payé dans la majorité des cas par le passé. J'avais, certes, de l'avance après le Cœur de France mais j'avais aussi mes 5 résultats alors que mes concurrents avaient des abandons. Depuis le Cœur de France il fallait que je termine 1er ou 2ème pour marquer de nouveaux points alors que les autres marquaient à chaque fois, voilà pourquoi l'avance a fondue comme neige au soleil. Ma sortie de route aux Cévennes n'a rien arrangé...

     

- Avant le rallye du Var, tu t’es retrouvé à égalité de points avec Pierre Marché. Comment as-tu abordé la course ?

Comme une autre course, j'ai essayé d'oublier que le championnat se jouait dans le Var, et chaque spéciale était pour moi un nouveau défi. J'avais tout de même beaucoup d'appréhension car le Var est piègeux et je ne voulais pas aller à la faute. L'important était de gagner la Cup, pas le rallye.

- Cette saison c’était la victoire ou l’arrêt ?

En quelques sorte oui, même si c'est plus facile à dire qu'à faire. Je pense avoir roulé sans penser à ce genre de question, il fallait gagner un point c'est tout.

     

- En 2006, tu seras pilote officiel Renault, un aboutissement pour toi ?

Non, en aucun cas un aboutissement mais une marche à passer, l'escalier est encore long... Cette saison est très importante, il ne faut pas la louper, mais il faut aussi préparer l'avenir. Les baquets se font de plus en plus rares et les bons pilotes se multiplient... Avec Renault Sport j'ai toutes les cartes en mains pour réussir, à moi de jouer.

- Comment vois-tu la suite de ta carrière en Rallye ?

Notre sport ne permet pas de savoir ce que l'on va faire dans le futur, mais la FIA met en place de nouveaux règlements concernant le mondial avec les catégories R2 - R3 ou Super 2000 alors j'espère goûter à l’une d'elles, se serait une marche en plus de gravie. Le but final étant comme tout pilote le mondial derrière le volant d'une WRC.


Résultats d’Arnaud Augoyard cette saison en Clio Cup :

- Lyon-Charbonnières : 3ème
- Alsace-Vosges : 2ème
- Limousin : 1er
- Rouergue : 1er
- Cœur de France : 1er
- Touquet : 7ème
- Cévennes : Sortie de route
- Var : 2ème

 
Untitled Document
Copyright © Est Rallye, Tous droits réservés Admin