Untitled Document
Interview de Kévin Bronner et Manuel Hinsinger - Avril 2008
La saison 2008 verra débuter un nouvel équipage alsacien sur les routes des Rallyes du Nord-Est. Kévin Bronner, qui avait abandonné son appareil photo pour faire ses débuts dans le baquet de droite l’année dernière aux côtés de Maxime Goettelmann, a fait l’acquisition avec Manuel Hinsinger d’une Saxo N-2 dont ils s’échangeront le volant. Leurs débuts sont prévus pour le Rallye du Florival avec Manu au volant pour enchaîner ensuite sur les autres régionaux du Comité Lorraine-Alsace. Portrait de ces deux jeunes passionnés :





- Pouvez-vous vous présentez en quelques lignes ?
     

Kévin : J’ai 20 ans, je suis célibataire et travaille comme agent de maintenance aux ateliers SNCF de Bischheim. J’habite dans un petit village nommé Osthouse qui se trouve à mi-chemin entre Strasbourg et Sélestat, une région où les pilotes et passionnés de Rallye se font trop rares …

Manu : J’ai 25 ans, je suis célibataire et travaille comme chauffeur poids lourds. J’habite un petit village qui s’appelle Rombach-le-Franc, au départ de la spéciale de Fouchy pour les puristes du Rallye Alsace-Vosges et de la course de côte.

- Comment vous est venue cette passion pour les Rallyes ?


Kévin : J’ai été plongé dès ma naissance dans le monde du Rallye et de la course automobile en général par mon père qui était commissaire de course par le passé. En m’entrainant avec lui sur les courses il m’a fait découvrir une discipline magnifique. J’ai appris à connaître des gens fort sympathiques, j’ai sillonné les épreuves de la région dès ma première année de permis en tant que spectateur et j’ai finalement décidé de passer un cap pour me retrouver plongé au cœur de la course l’année dernière.

Manu : Comme Kévin, le virus m’a été transmis par mon père qui m’emmenait sur différentes épreuves automobiles. Je n’ai jamais décroché, bien au contraire plus les années passaient et plus l’envie de rouler me tenait à cœur. En 2008 mon rêve d’enfant devient enfin réalité !

- Kévin, quel bilan fais-tu de ta saison 2007 dans le baquet de droite ?

2007 a été une année inoubliable puisque j’ai réalisé un rêve en pouvant participer enfin à des Rallyes. J’ai eu la chance de pouvoir débuter directement aux côtés d’un pilote d’expérience comme Maxime Goettelmann, qui est une personne fantastique et qui m’a vraiment beaucoup appris. Malgré une saison en demi-teinte au niveau des résultats je garderai comme meilleur souvenir notre participation au Rallye Reims-Coteaux Champenois avec un finish à coup de dixièmes contre Christophe Harroué pour la gain de la quatrième place, et une osmose parfaite trouvée entre l’équipage et la voiture. Notre participation au Rallye de l’Alsace-Bossue reste aussi un bon souvenir malgré notre abandon car c’était le Rallye qui me tenait le plus à cœur de toute la saison et j’ai hâte d’être au départ de l’édition 2008. Pour conclure je dirais que cette saison aura été très constructive sur le plan sportif comme sur le plan personnel, et maintenant j’aborde un Rallye beaucoup plus sereinement.

- Comment vous êtes vous décidés à acheter cette Saxo ?

On avait pour objectif commun de commencer avec une voiture compétitive, fiable et moyennement onéreuse. Après avoir suivi ces dernières années les belles bagarres en classe N-2, on s’est dit que c’était cette catégorie là qu’il fallait intégrer. Nous avons eu une proposition pour cette Saxo et après quelques négociations nous voilà enfin prêts à débuter avec !

     

- Comment pensez-vous aborder vos premiers Rallyes ?

Kévin : On va y aller doucement au début pour apprendre l’auto et travailler notre système de notes. En plus on ne peut pas se permettre de casser l’auto car les budgets sont difficiles à trouver. Mon équipier étant novice je vais devoir gérer son stress et le mettre en confiance dans l’auto quand il sera derrière le volant et lui apprendre les bases du rôle de copilote.

Manu : Etant novice, le premier objectif est d’être à l’arrivée quel que soit le résultat car tout le monde sait que ce n’est qu’en ralliant l’arrivée que l’on peut engranger de l’expérience. Kévin connaît déjà le Florival pour l’avoir disputé en 2007 et donc son expérience va beaucoup me servir pour rester sur la route et ne pas brûler les étapes.

     

- Quels sont vos objectifs respectifs ?

Kévin : nous avons un objectif commun c’est celui de se faire plaisir au maximum et d’atteindre l’arrivée. Nous voulons couvrir un maximum de kilomètres et avoir le plus de résultats possible dans le cadre de notre participation au « Trophée Mathiot Rallye ». Sur un plan plus personnel je veux continuer à travailler mon rôle de copilote car il est très utile quand on passe derrière le volant, on est plus à l’aise pour identifier la route. Je souhaiterais aussi pouvoir disputer un Rallye National toujours en tant que copilote afin de développer mon travail sur des spéciales plus longues. Je ne cache pas que je suis curieux de voir comment je me débrouille avec un volant entre les mains, mais je ne me fixe pas d’objectif de top 20 ou top 15, ce que je veux c’est voir l’arrivée et garder mon équipier en confiance, et si le résultat est satisfaisant tant mieux pour nous...

Manu : Je pense que Kévin résume assez bien la chose pour nous deux donc comme il le dit c’est d’être à l’arrivée en ayant pris un maximum d’expérience et de plaisir.

- Avez-vous un message particulier à faire passer ?

Tout d’abord on tient à remercier nos partenaires qui nous ont beaucoup aidés. La petite équipe qui nous entoure, merci à Séb notre mécano, à Maxime Goettelmann à qui on doit beaucoup et qui nous enrichie de ses conseils et merci aussi à nos parents qui même s’ils ne le montrent pas forcément sont derrière nous pour nous soutenir. Sinon, on compte sur la sympathie de nos adversaires pour nous faire profiter de leur expérience.

Vous pouvez suivre leur aventure sur leur blog : http://hb-racing08.spaces.live.com/

     
Untitled Document
Copyright © Est Rallye, Tous droits réservés Admin