Untitled Document
 
Compte-rendu de la saison 2004 de l'équipage Vincent Forès-Guillaume Lefèbvre (Clio RS en classe N3)
       
A l’aube de la saison 2004, nous souhaitions participer à une formule de promotion et notamment la Clio Cup Rally mais notre projet est vite tombé à l’eau faute de moyens financiers et de structure autour de nous ; sans équipe, cela nous était impossible.
Nous avons alors décidé de nous consacrer à la Coupe de France des rallyes avec pour objectif la qualif’ pour Epernay ; objectif osé car nous avons acquis notre Clio RS courant Mars et nous étions alors vierge de points au niveau du comité.
15 jours après avoir acquis cette auto en région Lyonnaise, nous étions présent au 1er rallye du comité à savoir le Rallye du Florival avec 0 kms au compteur ! Nous avons alors opéré une phase de découverte de l’auto mais aussi une lente remise en jambe suite à notre longue période d’inactivité. Nous avons ensuite poursuivit dans cette optique lors du rallye de la Plaine où j’ai peu à peu commencé à comprendre le maniement de l’auto.


Le "déclic", si je puis dire, s’est produit lors de notre première épreuve nationale (au Rallye de Lorraine), nous avions bien entamé l’épreuve lorsque une pénalité de 2 min (pas très justifiée) vint nous freiner dans notre élan. C’est sans doute ce qui a déclenché le "festival" qui suivit lors de la seconde étape, nous avons alors survolé la classe N3 pourtant très relevée pour reprendre le leadership dans l’avant dernière ES ; malheureusement, nous échouerons posé sur un talus (voiture intacte) dans un endroit vierge de spectateurs à 1 kms de l’arrivée.
Avec un peu de recul, je penses que c’est sur ce rallye que nous roulé le plus vite cette année.
Dès lors, les rallyes suivants nous ont valus de nous battre à chaque fois pour la victoire de groupe ou de classe. Ainsi, notre premier succès de groupe ne se fit pas attendre puisque 2 semaines après le Lorraine ; c’est au Dijon Côte d’or que nous remportions la victoire assortie d’une 8ième place scratch. Ont suivis ensuite une victoire de classe et une 2ième place de Groupe du côté de Chablis sur une épreuve que j’affectionne particulièrement, ce serait dommage qu’un aussi beau rallye disparaisse en 2005 ; puis une victoire de Groupe au Côteaux Champenois que je qualifierais de "haute volée" tant la bagarre fut intense avec Benoît Genre et Pascal Choudey ; il a fallut "dégoupiller" dans la dernière pour gagner !

C’est à ce moment que nous avons pris conscience de notre « possible » qualification. Nous avons alors effectué un déplacement hors de nos frontières au Rallye des châteaux et vins de Loire pour marquer des points précieux mais après un bon début de rallye (leader en N3) ; nous nous sommes rapidement retrouvés au talus, sans dommages importants pour l’auto mais dû au pilote un peu optimiste sur ce coup là. Nous avons alors fait le forcing pour remettre en état la Clio pour participer 8 jours après au Rallye des routes picardes ; nos efforts furent d’ailleurs bien récompensés puisque nous sommes repartis de St Quentin avec une nouvelle victoire de groupe et 25 points de plus dans notre escarcelle. Sans doute notre plus belle victoire car le plateau en N3 était superbe.
Par la suite nous comptions bien mettre un point d’orgue à notre qualification pour le Finale et ce, dès le Rallye des Images, épreuve toujours appréciée par l’ensemble des pilotes. Là encore nous étions à la pointe du combat et une fois encore leader du Groupe N mais le sort en décida autrement à 3 ES du but puisque notre moteur explosa littéralement ; scénario catastrophe puisqu’ avec un budget plus que limite, nous pouvions faire une croix sur la Finale. Diverses relations, ainsi que l’un de nos sponsors (Le Groupe Bourgin) vinrent alors notre secours pour nous remettre rapidement en selle. Merci à eux !
Nous nous sommes alors présentés au Rallye de Haute Saône début Septembre avec une mécanique flambant neuve comptant 10 kms au moteur. Ce rallye fut donc une séance de rodage grandeur nature en vue de notre rendez-vous suivant (Rallye Cœur de France), le début de rallye fut très difficile car la puissance était inexistante, puis lors de la seconde étape nous avons sentis les chevaux se lâcher peu à peu. Un petit regret tout de même de ne pas avoir pu se battre à la régulière avec Stéphane Faivre qui est une référence en N3.
Rendez-vous ultime pour se rendre à Epernay, une 3ième place de classe nous suffisait au Rallye Cœur de France. Nous avions pris la tête de la classe dès la 1ère ES pour repartir devant le lendemain et ainsi éviter une route trop sale. Lors de la seconde étape, je n’ai jamais aussi mal roulé car je ne voulais commettre aucune faute ; on se serait cru en recos ; ce faux rythme ne nous convenait pas du tout mais il fallait être à l’arrivée. Tout ce passait bien avec une seconde place de classe derrière le très rapide J.C Pitois lorsqu’à 3 ES du terme, une visse à 0,10 c d’euros tenant la tringlerie nous lâcha, nous terminerons alors les 40 kms d’ES restant, bloqués en 3ième à 60 Km/h. Notre 4ième place de classe était pour nous synonyme d’échec car 1.5 points nous manquait pour obtenir le précieux sésame.

 
 
Notre déception fut vite effacée puisque le forfait de Sylvain Rémy qui nous précédait, nous ouvrit les portes des vignes d’Epernay.
Dans l’ensemble, ce fut ma 1ère saison complète et elle fut prolifique au sein d’une classe N3 toujours très relevée et des adversaires tous aussi sympa les que les autres (ils se reconnaîtront !). A Epernay, notre but sera d’être à l’arrivée car c’est notre 1ère Finale pour Guillaume et moi-même ; nous aurons un petit handicap du fait de notre moteur de série sur ce parcours occasionnant pas mal de relances mais l’important est de participer.
Après la Finale, la Clio sera mise en vente et pour le moment, les budgets étant restreints, nous n’avons aucun projet pour 2005.
     
Merci à Vincent pour ce compte-rendu et nous ésperons que Vincent et Guillaume vont faire une belle Finale !
 
Untitled Document
Copyright © Est Rallye, Tous droits réservés Admin