Untitled Document
Interview de Quentin Gilbert - Février 2009

Après une première saison très encourageante, Quentin Gilbert, jeune pilote vosgien, s’est qualifié pour la Finale de Rallye Jeunes en décembre dernier. Au volant d’une Renault Clio RS montée dans le garage familial, Quentin a réalisé plusieurs coups d’éclat cette saison. Rencontre avec ce pilote prometteur...

- Quentin, peux-tu te présenter brièvement ?

Je m'appelle Quentin Gilbert, j’ai 19 ans et j'habite à Châtenois dans la plaine des Vosges.

Je prépare un BAC PRO de mécanicien automobile en alternance chez RENAULT à Remiremont et j'aide mon père le week-end dans son garage pour les dépannages.

     

- Comment est venue cette passion pour les Rallyes ?

Depuis tout petit j'ai été bercé dans le monde des Rallyes en suivant mon père Patrick Gilbert et cette passion ne m'a jamais quitté. J'ai démarré le karting à l'âge de 14 ans en attendant de pouvoir conduire une vraie auto de Rallye puis j'ai fait deux essais en tant que copilote avec mon père, ce qui m'a donné encore plus envie de conduire.

- Tu as débuté cette saison au volant d’une Renault Clio RS. Comment as-tu abordé tes premiers Rallyes ?

Avant mon premier Rallye au Val d’Ajol en mai 2008, j'étais très stressé car l'auto que nous venions de construire nous avait donné beaucoup de travail et j'avais peur de la casser dès le premier virage. Mais une fois le premier tour terminé, j'abordais le restant de la course beaucoup plus serein. La voiture fonctionnait à merveille et cela m'a permis de me concentrer sur mon pilotage. Pour le second Rallye j’ai eu beaucoup moins de chance car nous sommes sortis, sans gravité heureusement, suite à une prise de note un peu optimiste de ma part...

- Quel bilan fais-tu de cette saison 2008 ?

Cette première saison de Rallye m'a permis de prendre contact avec le monde du Rallye que je ne connaissais pas en tant que pilote et aussi de me situer par rapport a la concurrence mais surtout d'apprendre au fil des courses la voiture, les trajectoires, la prise de note, bien que je dois encore progresser dans ces différents domaines. Les résultats obtenus lors de ma première saison sont plutôt inattendus et encourageants pour la suite car je ne pensais pas gagner la classe lors d'un Rallye dès ma première saison.

- Peux-tu nous décrire ta voiture, la Renault Clio RS groupe A ?

La Clio a été conçue entièrement dans nos ateliers avec mon père, PJ, Carlos qui un très bon carrossier peintre, mon frère, mon copilote Loïc et quelques copains durant l'hiver 2007. C'est une super auto car elle est équipée d'un moteur Cupissol de 184cv et d'une boîte à crabots Sadev 5 rapports. Je me régale à chaque fois que je suis à son volant et par ailleurs j'ai eu la satisfaction d'avoir gagné trois fois la classe A-7 bien qu’à la base ce soit une auto issue de la classe N-3 avec seulement des roues en 16 pouces contrairement aux 15 pouces de cette classe.

- Revenons sur l’opération Rallye Jeunes. Dans quel état d’esprit es-tu arrivé aux sélections Régionales ?

Lors de la sélection régionale au Kart'in Oberlin à Nancy, j'étais détendu car je connaissais un peu les karts. Il y a eu une belle petite bagarre avec Matthieu Hocquaux pour faire le meilleur chrono. C’était un journée sympa avec à la clé la qualif’ pour la Finale au Mans.

- Peux-tu nous raconter la Finale au Mans où tu termines 2ème ?

     

Nous sommes arrivé avec mon père sur le circuit des 24 Heures du Mans sans aucune prétention, juste histoire de faire le test de la première journée pour voir où je me situais. A ma grande surprise j’ai terminé à la quatrième place parmi les seize qualifiés donc nous avons été obligé de rester pour continuer cette superbe aventure. De plus mes trois compères de la sélection régionale Matthieu Hocquaux, Jérôme Schnoebelen et Jonathan Fritsch se sont aussi qualifiés, c’était parfait !

Le lendemain matin, j’étais prêt pour attaquer la deuxième partie de ces sélections. Les choses sérieuses commençaient vraiment car nous repartions sur des Peugeot 206 XR de série et au terme de la seconde étape qui prenait fin à 12h, je terminais à la deuxième parmi les six qualifiés pour la Super Finale à ma grande surprise et à celle de mon papa ! C'était une énorme satisfaction, je n’y croyais pas ! En plus Matthieu Hocquaux se voyait qualifié également à la cinquième place.

     

Après la pause de midi, venait la grande Finale qui se déroulait sur de vraies autos de course au volant de Peugeot 206 XS Groupe A et de Peugeot 207 LW de circuit. Nous devions effectuer deux épreuves, l’une sur terre et l’autre sur asphalte, puis après un entretien avec le jury nous faisions un dernier atelier de nuit. Après quelques minutes, le résultat final tombait et à ma grande déception je terminais à la deuxième place à un rien du Vainqueur Anthony PONCET.

Au final je me disais que ce n'était pas grave mais terminer deuxième était plutôt rageant... Je suis quand même reparti à Châtenois content d'avoir passé deux jours avec toute cette équipe. Malgré tout on s'est vraiment éclaté et je suis heureux d'avoir pu rencontrer des gens super sympas lors de cette Finale et aussi d'avoir pu conduire ces belles autos que sont la 207 LW et la 206 XS groupe A. Je pense retenter ma chance l’année prochaine.

- Ce résultat est plutôt une révélation pour toi ou une déception ?

Je suis très content de ce résultat car dans cette Finale il y avait vraiment de super pilotes tels que Combot, Villepreux, Bonnefis, Schulz et Cordillot le suppléant de l'an passé... Donc je suis tout de même surpris de mes performances et depuis ce jour j’ai gagné en confiance et je pense que ce sera utile pour aborder la suite.

- Comment vois-tu ton avenir en Rallye ?

J'espère pouvoir continuer à rouler en Rallye, tout cela dépendant de mes sponsors actuels et futurs mais j'ai bon espoir ! En tout cas pour cette année rien n'est encore vraiment fixé, j’attends des réponses de partenaires.

- Quel est ton programme pour la saison 2009 ?

En fonction des partenaires, nous allons étudier les solutions pour essayer de rouler dans une coupe de marque. Cependant quoi qu'il arrive nous roulerons dans le comité avec la Clio RS révisée et repassée dans la classe N-3 (avec des roues de 15 pouces cette fois !) avec pour objectif de tenter de se qualifier pour la Finale à Dunkerque. En plus, je ferai peut-être un ou deux Rallyes avec la Renault Clio Maxi ou la Renault Maxi Megane de mon père ! Ce serait un rêve que de piloter l’une des ces autos d’exception.

- As-tu un message particulier à faire passer ?

Oui. Je voudrais remercier tous ceux qui me suivent sur les Rallyes: Papa, Carlos, Pierre-Jean, mon frère Josselin, Marco, Emeline, tous mes potes qui me soutiennent ainsi que tous les sponsors. Merci beaucoup, ça fait chaud au cœur d’être entouré comme cela.

     
Untitled Document
Copyright © Est Rallye, Tous droits réservés Admin