Untitled Document
Interview de Vincent Landais et Nicolas Klinger - Août 2013
Pour sa quatrième saison en tant que copilote, Vincent Landais participe cette année au Championnat de France des Rallyes ainsi qu'au Trophée Twingo R2 aux côtés de Jonathan Fra mais aussi à des Rallyes Régionaux en Porsche 997 avec Paul Reutter. Vincent a également participé à plusieurs épreuves sur Terre avec Laurent Gracial.

Depuis cette année, le jeune copilote lorrain peut désormais compter sur un parrain sportif de renom en la personne de Nicolas Klinger, copilote au palmarès impressionnant. Rencontre entre l'élève et le parrain !

- Vincent, ton parrain sportif est Nicolas Klinger. Que t'apporte-t'il avec ce parrainage ?
     
Ce parrainage sportif est à mon sens ma plus belle récompense. Après quelques coups de téléphone pour lui expliquer ma démarche, le parrainage s’est mis en route. A partir de ce moment mon quotidien est maintenant rythmé par ses conseils et anecdotes mais aussi par le coaching sportif qui comprend le suivi de ma saison et l'analyse de mon travail. C'est une relation entre maître et élève ! La suite de la saison fera probablement l’objet de diverses expériences sur le terrain à ses côtés et nous ferons tout pour y arriver. C’est un moment magique quand votre mentor devient votre soutien.

- Quel est ton bilan à mi-saison ?

Le bilan à mi-saison est à mon sens très correct. En Championnat de France et en Trophée Twingo R2, nous avons été quelque peu malchanceux avec John (ndlr: Jonathan Fra). Au Touquet, après une première journée sans erreur, nous pointons à la quatrième place du trophée avant de perdre la roue avant gauche suite à la casse des goujons dans la dernière spéciale de nuit de Verton. Nous sommes donc repartis en SuperRallye pour accumuler des kilomètres et de l’expérience mais notre premier joker était grillé.
Au Limousin, nous cassons un cardan après cinq kilomètres dans la première spéciale. Nous repartons une nouvelle fois en SuperRallye en sachant déjà que nous n’avons pas marqué de points sur les deux premières des six manches du Trophée.
Lors du Rouergue, nous démarrons tranquillement pour augmenter ensuite le rythme. Malheureusement, un cardan nous fait encore une fois défaut mais cette fois-ci, nous parvenons à finir la première journée à la 87ème place. Le lendemain, nous remontons à la 32ème place scratch et à la 4ème du Trophée en marquant nos premiers points.
Maintenant, nous partons au Mont-Blanc dans le but d’apprendre, de parfaire nos notes et de reprendre des kilomètres pour tenter de trouver de meilleurs réglages avec les trois voies maintenant en place sur la Twingo. Nous avons cette chance de pouvoir rouler en Championnat de France alors le bilan humain et sportif est à nos yeux grandiose.
En Coupe de France, avec Polo Reutter, nous avons inauguré la nouvelle Porsche 997 au Rallye Plaine et Cîmes puis lors du Rallye Mouzon-Frézelle. Avec deux victoires scratch sur ces deux Rallyes, le bilan est au top !
Pour ce qui est du Championnat de France sur Terre avec Laurent Gracial nous avons terminé le Rallye Terre de Langres avec un bilan positif, car nous finissons 2ème de classe à seulement 4,2 secondes de l’autre Suzuki Swift du Team AK Compétition de Jean-Christophe Guibert.
Nous sommes donc à mi-saison, et je me rends compte que beaucoup de choses se sont passées. C’est d'ores et déjà une superbe année, avec trois pilotes différents vraiment doués.

- Tu roules avec plusieurs pilotes, est-ce un avantage ?

J’ai la chance de pouvoir évoluer avec trois voitures, trois équipes et donc trois pilotes différents. Je pense que c’est un avantage pour chacun d’eux car j’apporte certainement des idées, des infos et des façons de travailler qui peuvent chacun les faire avancer. Je sais que l’expérience de la Terre sera bénéfique avec John car nous allons tôt ou tard y goûter ! De plus, le système de notation très efficace et très travaillé de John me permet d’être une force de proposition vis-à-vis de Polo.
Je considère donc le fait d'avoir trois pilotes comme un avantage. L’inconvénient, c’est que des choix vont devoir se profiler à l’horizon car les dates vont se croiser d'où l'arrêt avec Polo.

- Quels sont les objectifs pour la suite de la saison ?

Pour la suite de la saison, ma priorité reste le Trophée avec John. C’est un engagement total et il faut travailler d’arrache-pied pour être au top car j’ai la chance de pouvoir y participer et d’y apprendre énormément. Nous avons pour objectif d’apprendre encore et toujours. Et qui sait, peut-être que nous arriverons à décrocher un podium, notre souhait le plus ultime. Pour ma part, le Championnat de France reste le meilleur moyen pour avancer et se faire remarquer.
Pour la Coupe de France et le Championnat de France Terre, l’objectif reste le plaisir. Mais au-dessus de tout cela, l’objectif est de faire avancer mes pilotes.
     

Jonathan Fra/Vincent Landais - Renault Twingo R2
- As-tu un message à faire passer ou d'autres commentaires à ajouter ?

Je n’oublie pas ceux qui m’ont permis d’en arriver là : Hervé Montagne, mon premier coach et maintenant meilleur ami, ainsi que la société LC Adhésifs. Merci aussi à mes trois pilotes: Polo pour les bons moments passés à ses côtés, les quatre victoires et les nombreux podiums scratch. John pour sa confiance, pour la saison à ses côtés et son implication dans le travail que nous avons mis en place cette année, merci l’artiste. Et Laurent pour m’avoir fait découvrir la Terre et des sensations nouvelles. Merci également aux trois teams qui articulent nos projets, Auto Racing, AK Compétition et le Team Reutter.
Merci enfin, aux nombreux photographes, vidéastes qui nous permettent de garder de nombreux souvenirs ainsi qu'aux organisateurs et bénévoles qui nous permettent de vivre de si bons moments.

Et surtout, merci à mon parrain sportif Nicolas Klinger !
 
   
- Nicolas Klinger, pourquoi avez-vous accepté d'être le parrain sportif d'un jeune copilote comme Vincent Landais ?

J'avais déjà entendu parler de Vincent par Polo Reutter avec qui il roule en Porsche. Vincent fait partie des vrais passionnés, ceux qui passent du temps et qui s'investissent dans ce qu'ils font. Je me rappelle que lors de mes premiers échanges avec Vincent, alors qu'il m'expliquait tout ce qu'il faisait pour préparer un Rallye Régional, je l'ai laissé parler jusqu'au moment où je lui ai demandé comment il savait tout cela ! C'est là qu'il m'a raconté sa rencontre avec Hervé Montagne, que j'allais voir au bord des routes quand j'étais plus jeune. Cela m'a rappelé tout le temps passé à préparer mes premiers Rallyes en 1993.

J'avoue avoir été agréablement surpris de cet investissement. J'ai souvent des contacts avec des jeunes pilotes et copilotes qui veulent des conseils, mais lorsque tu leur demandes ce qu'ils font pour préparer un Rallye, un grand vide s'installe et ils changent de sujet ou te disent : " ceci ou cela n'est pas important" ou bien "quand tu as fait trois ou quatre Rallyes, ça tu sais faire". Alors que souvent, quand tu approfondis, ils n'ont jamais vraiment ouvert un règlement et ils montent dans une voiture pour simplement lire des notes et basta !
Pour Vincent, c'est différent car il a de très bonnes bases du métier. Hervé fait encore partie de ces copilotes qui devaient préparer tout un Rallye avec les reconnaissances mais aussi l'assistance. Du coup, c'est facile d'être le parrain de Vincent car Hervé lui a pratiquement tout expliqué et tout appris.

- En quoi consiste ce parrainage sportif ? Quels conseils pouvez-vous lui apporter ?

Quand je suis présent sur les mêmes Rallyes ou bien par téléphone, nous comparons nos plannings de reconnaissances et nous échangeons aussi sur nos préparations de Rallye. J'essaye de lui donner des petits tuyaux pour lui faciliter la vie et aussi l'aider dans ses choix et ses façons de s'organiser afin d'être optimum à tout moment. Je ne sais pas trop ce que je peux lui apporter d'autre car, comme je le disais plus tôt, il sait faire et a de très bonnes bases mais dès que je peux, j'essaye de l'aider à s'améliorer, à gérer ses pilotes et ses Rallyes.
On essaye aussi de travailler de pair avec John, vu que je suis sur toutes les manches du Championnat de France cette année.
 

Julien Maurin/ Nicolas Klinger - Ford Fiesta WRC
- Quel est votre bilan de sa première partie de saison ?

Son bilan est positif, ils manquent un peu de réussite avec John mais le vent va tourner ! Je suis très content de la façon dont on avance avec Vincent car même si je manque de disponibilité pour vraiment travailler, tout se passe bien et de vrais liens de confiance se créent.

- Quels sont vos objectifs pour la suite de ce parrainage ?

J'essaye de concrétiser quelque chose d'ici à la fin de la saison afin de l'aider à progresser toujours plus. Je tiens juste à féliciter Hervé pour le travail accompli avec Vincent, on manque tellement de copilotes.
   
Retrouvez toutes leurs infos sur leurs sites officiels : www.vincentlandais.com et www.nicolasklinger.com
     
Untitled Document
Copyright © Est Rallye, Tous droits réservés Admin