Untitled Document
Interview de Laurent Laskowski - Décembre 2013
Lauréat Rallye Jeunes FFSA, Laurent Laskowski a participé au Championnat de France des Rallyes 2013 en Citroën DS3 R1 puis Citroën DS3 R3 avec des performances remarquables. Lauréat est également candidat "Espoir Echappement 2013".

- Laurent, peux-tu te présenter ?

Je me nomme Laurent Laskowski, j'ai 24 ans et je vis en région Parisienne. Après des études d'architecture, j'ai passé mon diplôme d'instructeur en pilotage (BPJEPS Sport Auto à l'Auto Sport Academy).

Mais surtout, le Sport Automobile a toujours été essentiel dans ma vie et celle de ma famille. Je n'avais jamais pris part à une compétition car, sans budget, le Rallye était intouchable donc je rêvais de devenir cascadeur.
     

J'ai alors saisi chaque opportunité de montrer ce dont j'étais capable derrière un volant et très vite, des personnes m'ont fait confiance. J'ai donc commencé à réaliser des scènes de cascade en voiture pour le cinéma avec les plus grands dans ce domaine. C'était un pilotage très différent de ce que je dois réaliser aujourd'hui, mais parfois les origines ressortent au détriment de l'efficacité. Puis des amis m'ont proposé de participer à des sélections de pilote. Au total j'ai gagné trois Volants avant Rallye Jeunes FFSA mais, malheureusement, aucun d'entre eux n'a respecté leur règlement et je n'ai donc jamais pris le départ des courses offertes.

- Après avoir remporté Rallye Jeunes FFSA, comment s'est passée la saison 2013 avec la Citroën DS3 R1 ?

Ma saison sous les couleurs Rallye Jeunes FFSA a été magique car tout est arrivé d'un coup. Je savais tourner un volant mais il me manquait la culture de la compétition et encore plus celle du Rallye. J'ai alors dû créer un système de notes, trouver un copilote en la personne de Valentin Sarreaud et aussi apprendre le règlement et le déroulement d'une épreuve de Championnat de France. Lors de mon premier Rallye au Lyon-Charbonnières, nous avons mis en place tout cela sans aucune prétention de résultat même si nous nous sommes permis de réaliser un temps scratch dans une Super Spéciale.
Très vite de nouveaux objectifs nous ont été donnés par l'équipe et, lors du second Rallye, nous finissons à la troisième place des DS3 R1. Mais je me rends alors compte qu'il me manque le sens de l'attaque et grâce à notre coach Nicolas Bernardi, nous travaillons sur cette faiblesse et au Rouergue où nous finissons premier des DS3 R1.
Les deux derniers Rallyes en DS3 R1 ont été difficiles car nous avons rencontrés de gros soucis mécanique à répétition. Cela s'est avéré très frustrant même si nous gagnons tout de même la classe R1 à Antibes avec la sensation d'être bridé, mais j'ai ainsi appris la gestion de la mécanique. Au final ce début de saison m'a permis de construire les bases nécessaires pour grandir.

- Comment as-tu vécu ces deux dernier Rallyes en Championnat de France avec la Citroën DS3 R3 ?

Pour mes deux derniers Rallyes de la saison, on me place au volant de la DS3 R3, une machine redoutable avec laquelle nous avons impressionné tout le monde dont moi-même. Lors du Critérium des Cévennes, je ne pensais pas pouvoir faire des deuxièmes temps scratch derrière Julien Maurin et réaliser des chronos devant des S2000 et WRC pour la première fois avec cette voiture et encore moins lors de mon septième Rallye ! Nous finissons quatrième au général juste derrière Ludovic Gal, avec une belle preuve de nos capacités. Tout le monde nous attendait pour le dernier Rallye de la saison car le plateau y était beaucoup plus relevé.
Au Var, nous finissons la première étape en tête du groupe R avec seize secondes d'avance sur Cédric Robert en confirmant ainsi clairement notre potentiel. Mais dès la seconde étape, un mauvais choix de pneus rend la voiture inconduisible puis de mauvais réglages nous font encore descendre dans le classement.
Cela est clairement une preuve de manque d'expérience mais je ne regrette rien car tout ce que j'ai vécu cette année a été bénéfique pour la suite. Nous aurions voulu finir cette année avec un podium, mais nous restons ultra positifs car nous savons que nous en sommes capable.

- Quel a été est ton meilleur souvenir cette année ?

Mon meilleur souvenir restera le Critérium des Cévennes sur les terres de mon copilote avec la victoire dans le groupe R au pied du podium général. A ce moment précis, je ne voyais plus la compétition sans chercher la gagne.

- Tu es candidat pour le titre "Espoir Echappement 2013", quelles sont tes attentes ?

Je suis candidat "Espoir Echappement 2013" et c'est une fabuleuse opportunité qui s'offrirait à moi en obtenant ce titre. Valentin et moi savons que notre marge de progression est énorme et j'ai prouvé en seulement huit Rallyes ma pointe de vitesse avec une capacité d'adaptation importante. Je suis perfectionniste et j'ai conscience du travail à fournir pour la suite. Mes objectifs sont ambitieux alors ce titre serait le coup de pouce afin d'être sûr de les réaliser.

     

- Quels sont tes projets pour 2014 ?

Pour 2014, nous travaillons avec Valentin, Nicolas Bernardi, Cécile Almeras ainsi que des éventuels sponsors, pour monter un programme intelligent nous permettant de continuer notre progression mais aussi d'être visible. Donc, objectif terre, car c'est ce qu'il m'aura manqué cette année. Nous profitons aussi de l'intersaison pour peaufiner notre approche du Rallye afin d'être opérationnel dès la rentrée.

- As tu un message particulier à faire passer ?

Oui, un grand merci à la FFSA, Rallye Jeunes FFSA, Citroën Racing et Valentin Sarreaud.

     
Vidéo : Laurent Laskowski/Valentin Sarreaud - Saison 2013
     
Untitled Document
Copyright © Est Rallye, Tous droits réservés Admin