Untitled Document
 
Interview de Johan Thiriet (Renault Clio Cup A-6) - Avril 2006
       
Johan Thiriet s’apprête à disputer la première manche du Championnat de France, le Rallye Lyon-Charbonnières à la fin du moisau volant d'une Clio Cup. Il évoque avec nous ce nouveau challenge...





- Pourquoi avez-vous fait ce choix de la Clio Cup ?

Le choix était facile, vu que l’on est aidé par Renault Epinal. De plus c’est la formule la plus abordable, l’utilisation de pneus de série réduit considérablement les coûts. C’est aussi la suite logique de ce qui a été mis en place par Pascal Mathieu et Gérard Bourgin.


- Tu as déjà pu découvrir un certain nombre de manches en ouvrant pour Eric Mauffrey, penses-tu que cela va t’apporter un gros avantage par rapport à quelqu’un qui n’a jamais roulé en Championnat ?

Oui certainement, c’est toujours mieux de savoir où "on met les pieds" ça permet de savoir quel type de terrain on va rencontrer, et comment il évolue au fil des passages des autos. Cependant, la majorité des concurrents connaît les manches du Championnat de France, pour y avoir participé. Quand on ouvre on ne peut pas se concentrer sur tout, il faut avant tout rester vigilants pour ne pas louper de pièges, ou pour ne pas se faire emboutir par la dépanneuse ou les gendarmes qui arrivent à bloc en contre-sens (chaleurs).
Mon rôle était d’ouvrir et d’essayer de faire du bon boulot, pas d’apprendre en vue de la Clio Cup. Mais c’est automatiquement un plus, et d’ailleurs encore merci à Eric et à Manu. Dommage que l’on ait fait que deux ES au Lyon-Charbonnières l’an passé.

 
 

- Ce rôle d’ouvreur t’a-t-il apporté de l’aide, des astuces pour ton propre système de note ?

Oui ça m’a apporté plein de petites astuces. J’avais déjà la même base de notes qu’Eric. Ca fonctionnait très bien sur la terre, mais on commençait à trouver les limites sur l’asphalte.
Tous ces petits trucs ont débloqué pas mal de points qui passaient mal. Son expérience sur les notes due au fait d’avoir ouvert pour Panizzi ou Delecour est vraiment très enrichissante. Encore merci !




     

- Quels seront vos objectifs ?

Nos objectifs sont sans grandes ambitions, on ne part pas pour gagner, on n’a ni le niveau ni le budget pour ça. Le but dans un premier temps sera de découvrir l’auto vu que l’on aura pas le temps de faire un Rallye avant le Lyon-Charbonnières et de ne surtout pas faire de boulettes : en somme, être à l’arrivée. Puis, pourquoi ne pas réussir à rentrer dans les cinq en fin de saison... Mais surtout, quoi qu’il en soit se FAIRE PLAISIR... De plus notre objectif premier est déjà atteint : pouvoir participer à une formule de promotion. Et c’est une chance !

- Peux-tu nous en dire un peu plus concernant la provenance de la Clio ?

C’est la Clio de Davy Vanneste, elle vient de Belgique et a été montée en 2005 avec 5 courses au compteur. Elle a déjà eu quelques accrocs, normal pour une auto de course, mais elle est en bon état. On travail dessus pour tout vérifier afin qu’elle soit "nickel" pour le premier Rallye. On vient de lui faire "peau neuve", avec les couleurs du groupe Bourgin. Une chose de sûre, elle ne passera pas inaperçue.

     

- Un message perso à faire passer ?

Classique : merci à tous (Pascal, Manu, Eric, Gérard, Tom, Mamat, Moumouth, Romu, Sophie, Parents,... et tous nos partenaires) qui nous ont permis de participer à ce challenge, et qui nous suivent depuis le début.



Anecdote : Guillaume Couval et Franck Gravier avaient eux aussi postulé pour rouler avec la Clio RS de Renault Epinal en 2003. J’ai eu la chance d’être choisi, et chacun a donc pris une route différente. Mais en 2006 nous nous retrouvons tous en Clio cup, ça va faire un bon pourcentage de vosgiens, on sera solidaires. Bonne chance à eux.

 
Info : Un site perso réalisé par Aleks (webmaster de Rallyeshots) sera bientôt ouvert, n’hésitez pas à le visiter : http://c2vrallye.free.fr
 
Untitled Document
Copyright © Est Rallye, Tous droits réservés Admin