Untitled Document
  Voir toutes les news du mois :
Untitled Document

Un été à haute vitesse pour Quentin et Renaud (26.07.17)

Après avoir terminé sur le podium du WRC2 en Pologne, Quentin Gilbert et Renaud Jamoul abordent le Rallye de Finlande (27-30 juillet) avec des objectifs élevés. Pour son quatrième avec la Skoda Fabia R5 de l’équipe Tagai Rally Technology chaussée de pneus DMACK, l’équipage franco-belge visera à nouveau le top 3 de sa catégorie. Avec plusieurs centaines de milliers de spectateurs massés au bord des routes, le Rallye de Finlande est une des manches emblématiques du Championnat du Monde. La plus spectaculaire, assurément ! Tracées dans les forêts du pays des 1000 lacs, les routes larges et rapides sont jalonnées de « jumps », qui permettent aux voitures de décoller sur plusieurs dizaines de mètres. Un exercice de haute voltige, qui impose au pilote d’être en totale confiance avec des notes précises et une voiture parfaitement réglée…

« C’est un rallye difficile, mais que j’apprécie vraiment », affirme Quentin Gilbert à l’aube de sa cinquième participation. « Comme les routes se dégradent peu, nous pouvons attaquer et profiter de ces spéciales magnifiques. Mais avant cela, il faut être concentré à 100% lors des reconnaissances, pour noter ces spéciales en 3D. Selon la forme des bosses, la voiture peut décoller plus ou moins haut, atterrir plus ou moins loin… Il faut prendre en compte le détail le plus infime, car cela va très vite en conditions de course. »

Pour se préparer dans les meilleures conditions, Quentin a bénéficié des conseils de Riku Tahko, coach au sein de la prestigieuse ‘Juha Kankkunen Rally School’ : « Je le remercie pour son aide, car il m’a permis de mieux comprendre ce terrain si spécifique. J’ai le sentiment d’avoir progressé dans mon pilotage et j’espère pouvoir mettre ces acquis en application ce week-end. »

À l’issue d’une séance d’essais productive dans la région de Jyväskylä, Quentin se sent donc prêt pour affronter ce rallye à haute vitesse : « Nous avons trouvé de bons réglages sur une base représentative du rallye. Il y avait de gros jumps et tout ce qu’il faut pour se mettre en confiance sur ce terrain. À nouveau, nous allons viser avec Renaud le podium du WRC2. Nous estimons que cet objectif est à notre portée et nous allons travailler très dur pour prendre le départ dans les meilleures dispositions. À nouveau, la Skoda Fabia R5 chaussée de pneus DMACK devrait se montrer performante sur ce terrain. »

Le Rallye de Finlande débutera jeudi soir, avec une courte spéciale de deux kilomètres. Vendredi, c’est un véritable marathon qui attendra Quentin et Renaud, avec plus de quinze heures passées dans la voiture et douze spéciales au programme ! À peine moins longue, l’étape du samedi emmènera les concurrents du côté de la mythique spéciale d’Ouninpohja. Enfin, le programme du dimanche sera plus léger, avec quatre petites spéciales pour venir à bout de cette épreuve.

Le rallye est à suivre sur wrc.com, ainsi que sur WRC+ pour retrouver quatre spéciales en direct et l’intégralité des caméras embarquées. La Chaine L’Equipe assure également une large diffusion du WRC.



Communiqué de presse

Partager cet article :
nico

Mode "adrénaline" activé ! (26.07.17)

Après un début de saison qui ne leur a pas souri jusqu’ici, l’heure n’est plus à la réflexion pour Terry Folb et Christopher Guieu. Troisième du Championnat du Monde des Rallyes Junior, le pilote alsacien s’attaque cette semaine au mythique Rallye de Finlande, réputé pour ses spéciales ultra rapides tracées en forêt et entrecoupées de bosses vertigineuses ! Une parfaite occasion de conjurer le sort avec cette Ford Fiesta R2 et de repartir de l’avant !

« Il faut être honnête, nous avons vécu une première moitié de saison frustrante. Sur tous les terrains, nous nous sommes montrés performants en signant plusieurs meilleurs temps mais à chaque fois un manque de chance nous a privé d’un gros résultat. Si sur l’asphalte, nous avons été tout proche de l’emporter, je suis conscient que sur la terre nous devons encore progresser mais les résultats des deux derniers rallyes ne reflètent pas ce que nous valons.

J’ai donc décidé d’aborder ce rallye différemment des autres avec une nouvelle préparation. Nous verrons bien si cela veut payer. D’un point de vue comptable pour le Junior JWRC, il n’y a plus trop à réfléchir. Cependant, le premier objectif du week-end sera de retrouver le plaisir derrière le volant. Je ne me mets aucune pression de résultat et je ne fais aucune stratégie de course dans ma tête. Nous allons juste rouler et le reste devrait suivre…

Comme tous les ans, nous sommes excités à l’idée de retrouver les spéciales finlandaises ! C’est vraiment un rendez-vous à part où il faut avoir le cœur bien accroché. Les vitesses moyennes atteintes sont assez folles. C’est vraiment celui qui lâchera le moins qui l’emportera !

Ce sera ma troisième participation et je connais certaines spéciales alors que d’autres sont nouvelles. Dans tous les cas, tout se ressemble ici et il est impossible de vraiment se repérer. A nous d’être prêts quand il faudra se lancer à l’assaut de ce mythe ! »


La course de Terry et Christopher (N°63) sera à suivre sur Twitter, @TerryFolb, et sur Facebook, Terry Folb.

Programme Finlande 2017
Jeudi 27 Juillet: Essais + 1 ES (2,31 km)
Vendredi 28 Juillet : 12 ES (145,59 km)
Samedi 29 Juillet : 8 ES (133,88 km)
Dimanche 30 Juillet : 4 ES (33,84 km)



Communiqué de presse

Partager cet article :
nico

Quentin Gilbert - Objectif atteint avec un podium en Pologne (03.07.17)

Troisièmes de la catégorie WRC2 à l’arrivée du 74e Rallye de Pologne, Quentin Gilbert et Renault Jamoul ont atteint l’objectif ambitieux qu’ils s’étaient fixés. L’équipage franco-belge a su faire preuve de maitrise et de régularité à bord de la Skoda Fabia R5 préparée par l’équipe Tagai Rally Technology et chaussée de pneus DMACK. Si les reconnaissances s’étaient déroulées sous un soleil radieux, la pluie s’invitait sur le nord de la Pologne le jeudi matin. Le shakedown se déroulait donc dans un véritable bourbier et Quentin décidait de se limiter à deux passages : « Nos réglages de base n’étaient pas adaptés à un terrain aussi défoncé et nous avons préféré être sages, tant il était facile de partir à la faute. Nous avons tout de même tiré quelques enseignements de cette ultime séance d’essais, en vue d’un début de rallye qui s’annonçait aussi pluvieux. »

Effectivement, des trombes d’eau s’abattaient sur la région de Mikolajki le vendredi matin. Et à nouveau, Quentin devait rouler sur des routes en terre, creusées de deux rails remplis d’eau : « Ce n’était vraiment pas facile de se mettre en confiance dans ces conditions ! De plus, nos réglages étaient encore trop durs et j’ai lâché du temps par rapport aux références de la catégorie. J’ai tout de même réussi à prendre la quatrième place, en tête du groupe de chasse, à l’issue de la première boucle. Pour l’après-midi, nous avons assoupli la voiture et j’ai pris plus de plaisir au volant. Je me sentais en confiance et nous nous sommes emparés de la troisième place.

Mais avant de penser au podium, il restait deux étapes à parcourir ! Samedi, le soleil faisait son retour et les routes séchaient assez rapidement. Mais après le passage d’une vingtaine de voitures sur ce sol sablonneux, Quentin et ses rivaux trouvaient encore ces fameux rails de terre meuble : « J’ai fait une bonne première boucle, sans prendre de risques car les écarts commençaient déjà à être bien marqués. Je comptais finir la journée sur le même rythme, mais nous avons rencontré un problème de différentiel arrière au cours de l’après-midi. La voiture se comportait comme une traction avant et il a fallu gérer ce problème. Heureusement, je n’ai pas été le seul à rencontrer des soucis et nous avons conservé la troisième place. »

Dimanche, la pluie était de retour pour les quatre dernières spéciales. Nombreux étaient les concurrents à partir à la faute dans ces conditions dantesques. Quentin se faisait d’ailleurs une chaleur dans l’ES21 : « Je n’attaquais pas, mais le moteur a calé sur un freinage et la voiture a basculé dans un fossé. J’ai tout de suite enclenché la marche arrière pour repartir et finir la spéciale sans dommages, mais cela nous a montré à quel point le terrain était glissant. La fin du rallye a été plus sereine, car le grip était supérieur au second passage. »

À l’issue de l’ES23, Quentin décrochait donc la troisième place de la catégorie WRC2, un résultat conforme à ses ambitions : « Après la déception du Portugal, c’est vraiment le résultat dont nous avions besoin ! C’est un podium que je souhaite dédier à mes partenaires et à tous ceux qui ont œuvré pour que nous finalisions ce programme. Ce week-end, tous les ingrédients nécessaires étaient réunis : les notes de Renaud, l’engagement de l’équipe Tagai Rally Technology, la performance et la polyvalence des pneus DMACK… Sur un plan plus personnel, ce rallye m’a permis de vaincre l’appréhension des ‘jumps’. J’ai progressé dans mon pilotage et cela me permettra d’aborder la Finlande avec plus de sérénité. »

La prochaine participation de Quentin et Renaud est effectivement planifiée avec le Neste Rally Finland, qui aura lieux à Jyväskylä du 27 au 30 juillet.



Communiqué de presse

Partager cet article :
nico
Untitled Document
Copyright © Est Rallye, Tous droits réservés Admin